A.P.E.C.S.

Association loi de 1901 dédiée aux requins et aux raies, poissons cartilagineux anciennement nommés « Sélaciens ». Fondée en 1997, elle mène des programmes scientifiques et éducatifs pour mieux connaître et faire connaître ces espèces souvent menacées, dans une optique de conservation.

Programme PELARGOS

Ce programme, qui a débuté en 2015, vise à poursuivre et enrichir les études engagées par l’APECS depuis 2009 sur les déplacements des requins pèlerins. Il prévoit notamment le déploiement d’un nouveau type de balise de suivi par satellite en temps réel, les balises SPOT.

Les sorties en mer

Les missions de terrain pour poser les balises se déroulent entre avril et juin dans le Finistère sud, de la pointe de Trévignon à la pointe de Penmarc’h en passant par l’archipel des Glénan. C’est grâce au programme national de recensement des observations, mené depuis 1998 par l’APECS, que ce secteur a été mis en évidence comme un secteur côtier privilégié pour l’observation de requins pèlerins en France.

JPEG - 19.1 ko

Dès que des requins sont signalés à l’association et que les conditions météorologiques sont propices à l’observation et au repérage des ailerons (bonne visibilité, vent ≤ 10 nœuds), des sorties en mer sont réalisées au départ du port de Lesconil. Elles se font à la journée avec une embarcation légère (semi-rigide de 5,20 mètres) avec un équipage de quatre personnes, un pilote et trois observateurs.

En cas de rencontre avec un requin pèlerin

JPEG - 56 ko

Avant de marquer un requin, il est important d’estimer sa taille et de déterminer son sexe à l’aide d’une caméra étanche fixée sur une perche et reliée à un écran de contrôle à bord du bateau, afin de limiter au maximum le dérangement de l’animal.

D’autres actions sont également réalisées en parallèle de la pose de la balise :

  • L’aileron est photographié afin d’identifier individuellement le requin. Certains individus sont porteurs de marques "naturelles" situées au niveau de l’aileron (forme générale, pigmentation, blessures) qui constituent des caractères facilement visibles et propres à chaque individu. En intégrant ce travail au programme européen de photo-identification, il est également possible d’obtenir des informations sur les déplacements à plus grande échelle des individus concernés,
  • Lorsque cela est possible, un échantillon de mucus est prélevé en "frottant" la peau du requin à l’aide d’une perche munie d’une éponge grattoir. Ces échantillons permettront d’alimenter une étude collaborative à l’échelle des eaux européennes pour essayer de préciser la structure de la population des requins pèlerins.

Les 2 types de balise utilisés

JPEG - 159.1 ko

Les balises Pop-Up utilisées par l’APECS, lors de ses précédents programmes, permettent d’étudier les déplacements horizontaux à grande échelle ainsi que les plongées des individus suivis. Elles permettent donc d’évaluer le degré de fidélité des requins pèlerins à certains secteurs, de localiser les zones qu’ils occupent en automne et en hiver lorsque les observations en surface deviennent rares mais aussi de mieux comprendre comment l’espèce utilise son habitat. Les nouvelles balises (SPOT) permettent quant à elles une étude des déplacements horizontaux à plus fine échelle et un suivi en temps réel des animaux marqués. Le but du programme PELARGOS est de mieux comprendre les déplacements des requins et notamment comment ils utilisent les eaux françaises.

Comment fonctionnent-elles ?

  • Les marques archives MK10-PAT ou Mini PAT (Wildlife Computers, USA) sont des balises adaptées au suivi des espèces marines qui ne viennent pas nécessairement à la surface. Elles mesurent et enregistrent des paramètres environnementaux du milieu, la pression, la température et l’intensité lumineuse à intervalles de temps réguliers. Programmée pour se décrocher au bout d’un an, la balise remonte alors à la surface pour transmettre les données enregistrées via les satellites sur système Argos. Grâce aux informations recueillies, il est possible de dresser le profil des plongées effectuées par le requin, de connaître les caractéristiques des masses d’eau traversées et de reconstituer le parcours le plus vraisemblable de l’animal.
  • Les balises SPOT (Wildlife Computers, USA) permettent quant à elles de localiser l’animal quand il se trouve à la surface et donc de réaliser un suivi de l’individu quasiment en temps réel durant plus d’un an.

Le bilan des saisons

JPEG - 12.9 ko

Aucune balise n’a pu être posée en 2015 ni en 2017, trois ont été déployées au printemps 2016 et quatre au printemps 2018.

Les partenaires du programme PELARGOS

PNGCliquez sur l’image pour l’agrandir

Vous pouvez aussi télécharger la plaquette d’information sur le requin pèlerin en cliquant ici.

A.P.E.C.S. (Association pour l’É}tude et la Conservation des Sélaciens)

13 rue Jean-François Tartu
BP 51151 - 29211 Brest Cedex 1 - France
Tél. : +(33) 2 98 05 40 38 -
Fax. : +(33) 2 98 05 40 38
Email :asso@asso-apecs.org

L’APECS est une association à but non lucratif loi de 1901.