A.P.E.C.S.

Association loi de 1901 dédiée aux requins et aux raies, poissons cartilagineux anciennement nommés « Sélaciens ». Fondée en 1997, elle mène des programmes scientifiques et éducatifs pour mieux connaître et faire connaître ces espèces souvent menacées, dans une optique de conservation.

Campagne de terrain PELARGOS 2018

actualisé le 03/06/2020

Des requins ont pu être observés les 6 et 7 mai et quatre balises de suivi par satellite ont été déployées sur trois individus.

Les chiffres clés de la saison

  • 10 sorties en mer entre le 19 avril et le 23 mai
  • 59h10 de prospection
  • 462 milles nautiques parcourus
  • 8 requins pèlerins observés
  • 4 balises déployées (1 MiniPAT et 3 SPOT)

Téléchargez le rapport de mission 2017-2018

Deux journées avec les requins pèlerins

JPEG - 112.3 ko

Le 6 mai, suite à l’appel de plaisanciers, nous avons eu la chance d’observer un premier requin à proximité des Pierres Noires aux Glénan. Nous avons suivi cette femelle de 6 mètres durant une quinzaine de minutes sans pouvoir lui poser de balise.

JPEG - 172 ko

Le lendemain, un magnifique ciel bleu et une mer d’huile nous accompagnent, signes de bon augure ! Au total nous aurons la chance de croiser 7 requins tout au long de la journée et de poser des balises de suivi par satellite sur 3 de ces géants.

Récit de la journée du 7 mai avec Marie, Morrigane, Yoluène et Alexandra & portraits de Marie B, Fanch et Bazil

La journée commence sur les chapeaux de roues avec un appel dès 9h15. Notre première rencontre est une femelle mesurant environ 6 mètres 50 et nommée Marie B, au nord de Penfret. Morrigane prend la barre, Alexandra s’occupe de la photo-identification et Marie et Yoluène réalisent les images sous-marines à l’aide de la caméra immergeable sur perche, notamment dans le but de sexer l’animal. La balise est également prête à être déployée. Nous restons un long moment avec le requin qui ne se laisse pas facilement approcher. Après plusieurs tentatives d’approches, nous réussissons enfin à poser notre première balise (SPOT) ! Marie B est particulièrement conciliante car elle revient quelques minutes plus tard en surface, nous permettant de vérifier la bonne pose de la balise. Alexandra décide alors de poser une seconde balise (Pop-Up). La balise SPOT indiquera la position (via le système Argos) du requin lorsque celui-ci sera en surface. La Pop-Up enregistrera quant à elle des paramètres (pression, luminosité, température) nous permettant de reconstruire le chemin emprunté par le requin. Ce double marquage est une première mondiale à notre connaissance pour les requins pèlerins !
Un second requin, plus vif, d’environ 3 mètres, est également présent sur zone une quinzaine de minutes.

  • D’après les données reçues par la balise SPOT, permettant un suivi en temps réel, nous savons qu’après être restée dans le secteur entre les Glénan et Groix jusqu’au 11 mai 2018, Marie B s’est baladée en Mer du Nord entre 27 mai et le 7 juillet 2018. La balise a de nouveau émis plusieurs mois plus tard, le 9 avril 2019, Marie B se trouvait alors à environ 400 milles marins à l’ouest du Cap-Vert ! Plusieurs positions ont été enregistrées au nord-ouest du Cap-Vert entre le 9 avril et le 1er juin 2019. Nous avons ensuite reçu plusieurs messages entre fin juin 2019 et mi-février 2020, mais aucune position du requin n’a pu être calculée. Le 20 février 2020, une nouvelle position a été enregistrée, Marie B se trouvait à l’ouest du Portugal ! Elle a ensuite poursuivi son long voyage le long des côtes portugaises puis espagnoles jusqu’au 28 février 2020. Une position a été enregistrée au large du Golfe de Gascogne le 7 mars 2020. Plusieurs positions ont ensuite été reçues, entre le 21 mars et le 19 avril, dans les eaux côtières françaises, entre le plateau de Rochebonne au large de la Rochelle et l’estuaire de la Gironde, notamment dans le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis. Notons que c’est déjà à ce même endroit, sur le plateau de Rochebonne, que des plaisanciers avaient eu la chance de la croiser en avril 2017 (un an avant que nous ne posions la balise) ! L’identification a pu être faite grâce à la comparaison entre les images réalisées en 2017 par les plaisanciers et en 2018 par l’APECS. Elle a ensuite continué son périple vers le nord, elle était au large de l’île d’Yeu le 21 avril 2020 puis de Belle-Île le 25 avril et ce jusqu’au 29 avril 2020. Nous espérions son passage du côté des Glénan ou en Mer d’Iroise, mais c’est finalement beaucoup plus au nord qu’elle a refait surface le 16 mai 2020. Elle était de retour en Mer du Nord, près deux ans après son premier passage ! La dernière localisation date du 29 mai 2020, dans ce même secteur.
  • La balise MiniPAT s’est quant à elle décrochée comme prévu le 8 mai 2019, au bout d’une année. Les données que nous avons reçues ont permis d’estimer le chemin le plus probable emprunté par Marie B durant l’année écoulée.
JPEG - 115.2 ko
JPEG - 171 ko
PNG - 1.1 Mo
Balise SPOT
PNG - 778.9 ko
Balise MiniPAT
PNG - 926.3 ko
Photo-identification
JPEG - 582.1 ko

Le téléphone sonne à nouveau et nous nous dirigeons à l’Est de Penfret à la rencontre de Fanch, le second requin sur lequel nous avons fixé une balise SPOT. Il s’agit d’un mâle de 8 mètres avec de nombreuses cicatrices. Il n’a pas de deuxième aileron dorsal et le bout de sa queue est coupé. Un quatrième individu a fait une brève apparition sur zone pendant que Fanch nous donnait du fil à retordre en s’enfonçant dans l’eau lors de nos approches. Il nous a fait tourner en rond plus d’une demi-heure avant la pose de la balise et a ensuite disparu. Nous avons alors rejoint un cinquième requin vu de loin à la jumelle mais difficile à approcher car naviguant entre deux eaux. Sur zone, nous avons eu la chance de recroiser Fanch (avec sa balise), qui n’était finalement pas parti très loin !

  • Fanch est resté dans le secteur des Glénan jusqu’au 9 mai 2018. Après trois semaines sans nouvelle, la balise a réémis le 31 mai 2018 en Mer d’Irlande, sur les côtes de l’Île de Man où il se trouvait jusqu’au 7 juin 2018. Il a ensuite fait route vers le Canal du Nord, entre l’Irlande du nord et l’Écosse. Fanch, qui n’avait pas refait surface depuis le 14 juin 2018, est arrivé en Écosse, au nord de l’île de Coll le 3 juillet 2018. La balise de Fanch a été retrouvée en novembre 2019 sur les côtes écossaises,alors que nous étions sans nouvelle depuis le 11 mars 2019, date à laquelle nous avions reçu des messages mais aucune position n’avait pu être calculée.
JPEG - 109.6 ko
JPEG - 105.7 ko
PNG - 881.4 ko
Balise SPOT
PNG - 628.6 ko

Vers 13h, nous naviguons vers Basse Jaune, à l’Est des Glénan, pour rejoindre Bazil, le sixième requin de la journée. Ne se laissant pas approcher facilement, nous décidons de faire une courte pause repas en espérant le retrouver ensuite. Notre souhait est exhaussé puisque nous lui accrocherons la dernière balise de la journée en milieu d’après-midi. Alexandra s’est ensuite mise à l’eau pour sexer l’animal (petit problème technique avec le système caméra) et vérifier la pose de la balise.

  • Bazil, après avoir passé la journée du 7 mai 2018 dans le secteur, a rejoint le sud de la Cornouaille anglaise dès le 11 mai 2018. Après plusieurs mois sans nouvelle, Bazil avait enfin refait surface le 12 septembre 2018 à 100 milles nautiques au nord-est des Îles Féroé ! La balise SPOT est toujours fixée sur Bazil, nous avons reçu plusieurs messages en 2019 mais aucune position du requin n’a pu être calculée.
JPEG - 127.1 ko
JPEG - 175.9 ko
PNG - 1.2 Mo
Balise SPOT
PNG - 663.2 ko

Nous avons ensuite terminé la journée comme nous l’avions commencée, c’est-à-dire en beauté avec un requin pèlerin. En effet, nous avons été contacté sur le chemin du retour pour un septième animal que nous avons observé une dizaine de minutes seulement car la mer était un peu agitée rendant les manips et l’observation plus compliquées.
Ce fut une journée forte en émotions et pour certaines chanceuses de l’équipe une première rencontre avec pas un mais DES requins pèlerins !

Nous remercions grandement nos partenaires et l’ensemble des observateurs nous ayant contacté tout au long de la saison.

Retour en images

JPEG - 63.6 ko
JPEG - 102 ko
JPEG - 100.9 ko
Départ du port de LesconilGuillemots de TroïlGuillemot de Troïl à l’œil bridé
JPEG - 76.2 ko
JPEG - 94.7 ko
JPEG - 95.8 ko
Ailerons de Marie B au loinApproche pour sexage et pose de la baliseNos sourires après la pose des deux balises
JPEG - 93.9 ko
JPEG - 86.2 ko
JPEG - 154.6 ko
Méduse Rhizostoma pulmoPoisson luneEquipe en mer
JPEG - 60.2 ko
JPEG - 121.7 ko
JPEG - 35.7 ko
Fanch vu par trasnparenceGros plan sur son aileronVue sous-marine avec la balise
JPEG - 73.3 ko
JPEG - 58.6 ko
JPEG - 63.9 ko
Marsouin au loinDauphins de RissoPetit rorqual
JPEG - 77.1 ko
JPEG - 63.6 ko
JPEG - 86.6 ko
Prise de la température de l’eauCarcasse de requin pèlerin flottant entre deux eauxAttroupement de goélands profitant des restes
JPEG - 112.3 ko
JPEG - 110.7 ko
JPEG - 117.9 ko
Phoque gris sur son reposoirPhoque gris à l’eauSensibilisation des usagers de la mer à l’île aux moutons
JPEG - 104.4 ko
JPEG - 106.5 ko
JPEG - 148.7 ko
Macareux moineSterne pierregarinEquipe en mer

A.P.E.C.S. (Association pour l’É}tude et la Conservation des Sélaciens)

13 rue Jean-François Tartu
BP 51151 - 29211 Brest Cedex 1 - France
Tél. : +(33) 2 98 05 40 38 -
Fax. : +(33) 2 98 05 40 38
Email :asso@asso-apecs.org

L’APECS est une association à but non lucratif loi de 1901.